Fabrication française
LIVRAISON OFFERTE en point relais à partir de 35 € d'achats et à domicile à partir de 45 € d'achats
Un max d'ingrédients naturels

Histoire de la barbe : découverte de 7 périodes historiques sur sa signification

Vous qui portez la barbe depuis un bon bout de temps, ou qui souhaitez la porter, vous vous êtes peut-être un jour posé la question : « Mais finalement, quelle est l’histoire de la barbe ? » Et vous avez raison de vous la poser d’ailleurs. Parce que quand on porte un nouvel habit, qu’on revêt de nouvelles chaussures ou qu’on achète un nouveau téléphone, on aime bien savoir d’où tout cela vient.

L’homme est curieux, l’homme aime découvrir de nouvelles choses. Alors quand ça parle de notre histoire, c’est le pic de l’appétence ! Donc je me suis dit, pourquoi ne pas partir un peu à la recherche de cette fameuse barbe que l’on aime tant ? Et pourquoi ne pas essayer de comprendre un peu d’où elle vient ?

Du coup, je vous ai préparé une petite infographie, elle-même inspirée d’une infographie que j’ai trouvé en anglais sur l’histoire de la barbe. Bon après voilà, c’est assez bref. Et je pense que vous comprendrez qu’il est quasiment impossible de remettre la main sur tous les poils faciaux de nos ancêtres… Mais au moins, vous aurez quelques éléments-clés sous la dent. En plus de cette infographie, je vous laisse aussi découvrir plus en détail son histoire de manière écrite.

Période de l’Égypte ancienne

Quand les hommes ont-ils véritablement laissé pousser leur barbe pour la première fois ? Difficile d’y répondre, même si cela existait déjà probablement depuis le début de l’humanité. Cependant, on commence notre voyage avec les hommes barbus de l’Égypte ancienne, période allant de 3100 à 322 avant JC.

À cette époque, c’est chez les égyptiens de la « classe supérieure » que l’on retrouvait des barbes élaborées. Souvent, ils teignaient leur barbe et l’entrelaçaient avec du fil d’or… rien que ça ! Pendant la période dynastique cependant, les cheveux étaient considérés comme un signe de classe inférieure, de tendance animale. Du coup, on peut dire que l’opération était plutôt drastique puisque beaucoup d’hommes n’hésitaient pas à enlever TOUS les poils de leurs corps, même les cils !

Vous vous imaginez guy’s, sans barbe, sans cils, sans cheveux ? Euh… Comment dire… L’histoire de la barbe peut parfois nous réserver quelques surprises, hein ?

barbe egypte

Période mésopotamienne

Toujours à peu près dans la même période, entre 3100 et 539 avant JC, les mésopotamiens portaient eux aussi la barbe. Les hommes passaient énormément de temps à boucler et à garder leur barbe pleine. Hé oui, à cette époque là déjà, la barbe était chouchoutée ! Plutôt pas mal, non ?

La longueur et le style de la barbe reflétaient la classe et le pouvoir. Plus la barbe était longue, plus le statut dans la société était supérieur.

Période de la Grèce ancienne

Pour les grecs anciens (800 – 500 avant JC) quant à eux, très connus pour leurs fameuses mythologies, la barbe était un signe de virilité, de courage et de sagesse. Cependant, il faut savoir que certains hommes pouvaient couper leur barbe en signe de deuil, ou encore en guise de punition pour les Spartiates. Alexandre le Grand lui, aurait interdit à ses soldats de porter la barbe pour des raisons tactiques militaires.
Périodes des tribaux germaniques

L’histoire de la barbe, ça peut aussi être d’autres significations, parfois un peu bizarres comme celles des tribaux germaniques, ayant vécus approximativement entre 2000 avant JC et l’an 700. En effet, ils portaient la barbe. Seulement voilà, ils ne la rasaient pas avant d’avoir tué un ennemi ou d’avoir vengé une défaite…

Donc en gros, une fois que la bataille était terminée, hop, plus de poils faciaux … Du coup, je me pose une question, là, tout de suite, maintenant : « Mais pourquoi ? », « Vous êtes intermittents du spectacle ou quoi les gars ? » …

Période de la vieille Europe

Entre 330 et 1750, la barbe était aussi présente lors de l’époque européenne. Pendant cette très longue période, les chevaliers aimaient garder leur barbe en signe de masculinité (ah, ça on aime!) mais aussi d’honneur. Le hic, c’est qu’elle n’était pas forcément appréciée par tout le monde… Mais bon…

Le pire dans tout ça, c’est que le roi Henri 8 avait fait de la barbe une infraction taxable, alors que lui-même l’avait porté tout au long de sa vie. Genre moi je suis le roi, et vous… Bref, on peut parler de culot quand même, vous ne trouvez pas ?

Période des soldats américains

L’histoire de la barbe, ça passe aussi et forcément par des périodes où on ne pouvait justement pas la revêtir. Et c’est le cas des soldats américains, en temps de guerre, entre 1914 et les années 60. Ils avaient interdiction de la porter car elle pouvait brouiller les masques des soldats. Cela a même conduit à un déclin du port de la barbe qui s’est étendu jusqu’à la deuxième guerre mondiale.

Du coup dans les années 50 et 60, les beatniks et les hippies ont refait vivre le port de la barbe en l’adoptant, en signe de contre-culture. Elle a même connu un pic de popularité à la fin des années 60 lorsque les Beatles l’adoptèrent.

Période moderne actuelle

Vous connaissez certainement le championnat du monde de la barbe et de la moustache, n’est-ce pas ? Mais si, vous savez ce concours extraverti où vous pouvez voir des barbes et moustaches hyper farfelues ! Hé bien, c’est en 1990 qu’il a vu le jour. Et c’est lors de cette même année qu’a commencé la période moderne actuelle (1990 jusqu’à aujourd’hui). D’ailleurs, son succès s’est vu grandir ces dernières années, justement grâce à cette fameuse « mode » du port de la barbe.

Bon, j’aime pas parler de « mode », car pour moi porter la barbe est un véritable mode de vie, un signe de masculinité tout ça… Mais vous avez compris où je veux en venir. La barbe étant même tellement prisée par certains, qu’ils seraient prêts à débourser quelques sept mille euros pour s’en faire transplanter une…

Quoi qu’il en soit, et peu importe de quelle époque elle vienne, la barbe a toujours été apprécié par certains hommes (pas tous, on est d’accord). Je sais que ce n’est pas facile de la porter chaque jour guy’s, surtout au travail où même certains peuvent s’en moquer, mais accrochez-vous, et dites-vous que les véritables hommes, c’est vous !