Paiement sécurisé - Retours faciles et gratuits
LIVRAISON COLISSIMO OFFERTE en point relais (> 35 € d'achats) et à domicile (> 45 € d'achats)
Payez en 3x ou 4x sans frais (> 60 € d'achats)

Un bon déodorant à la fois naturel et efficace, ça existe ?

Pour vous, homme civilisé (pas du tout incompatible avec d’être un Barb’Art !! ), prendre soin de vous est une priorité. Et pour prendre soin de soi, cela passe inévitablement par un élément clé : sentir bon ! Pour lutter contre les mauvaises odeurs de la transpiration, on a donc inventé le fameux déodorant. Dans le rayon dédié à ce produit, il y a différents modèles et on trouve sur l’emballage de certains déodorants des mentions « bio » ou « naturel ». En effet, « les déodorants naturels » existent et c’est vraiment tant mieux, vous allez comprendre pourquoi.

La transpiration ne sent pas mauvais !!

Ça y est, ils ont perdu la tête chez Barb’Art… Et bien non. En effet, quand on vient de se laver et qu’on transpire, on ne sent pas mauvais tout de suite. Il faut en effet un peu de temps à certaines bactéries présentes sur votre peau pour se nourrir en quelques sorte de la transpiration, profiter de ce milieu humide, et générer des odeurs carrément pas très agréables.

En effet, nous avons naturellement des milliards de bactéries sur la peau. On appelle l’ensemble de cette population le microbiote cutané (cliquez, le sujet est passionnant). Certaines bactéries sont cools et nous aident à garder la peau en bonne santé. On les remercie ! Mais d’autres sont très désagréables. Comme celles qui génèrent ces mauvaises odeurs.

La différence entre un déodorant classique et un déodorant naturel

Si vous avez une préférence pour une senteur particulière, il sera plus facile pour vous de trouver un déodorant avec cette senteur-là dans la collection des déodorants classiques. Le déodorant classique peut être disponible en spray, en bille ou en stick. Pour ce qui est de son efficacité, le déodorant classique contient des composants chimiques qui vont d’une part limiter la transpiration et d’autre part masquer les mauvaises odeurs entraînées par la transpiration. Mais voilà, vous avez compris le problème : encore et toujours les composants chimiques. Parmi ces composants chimiques à éviter, on peut citer entre autres les sels d’aluminium, les parabens, le triclosan et les polyéthylenglycols (PEG). Si on se réfère à la liste des composants, beaucoup d’entre eux sont nocifs à haute dose pour la santé et pour l’environnement.

Un déo véritablement naturel ne contiendra aucun de ces composants. La plupart de ses ingrédients sont naturels, voire même issus de l’agriculture biologique. Ces composants vont s’activer pour lutter contre les bactéries qui génèrent les mauvaises odeurs.
Tout en respectant le processus naturel de la transpiration.

Evitez donc les anti-transpirants qui vont bloquer chimiquement la transpiration. Il faut aider la nature, pas la bloquer !

Autre conseil en passant : évitez de « décaper » la peau en la lavant trop souvent avec des savons agressifs. Une fois par jour est un maximum. L’été, si besoin, prenez une 2ème douche et frottez vos aisselles avec les mains mais sans savon. Et c’est reparti pour quelques heures sans odeurs indélicates.

Pour votre santé, et pour l’environnement aussi, privilégiez donc  les déodorants naturels, tout comme vous le feriez pour le bon entretien de votre barbe. Si vous avez toujours utilisé un déodorant classique et que vous ne vous êtes jamais servi de déodorant naturel, c’est le moment de vous y mettre… grâce à Barb’Art !

Car nous avons enfin lancé notre déodorant ! Naturel ET efficace. 99% du total des ingrédient est d’origine naturelle. Pas mal !

Vous attendiez un peu ce scoop, non ?

Vous trouverez toutes les infos sur ce déodorant en cliquant ici.

Bonus (pour les courageux) : faire son propre déodorant

Si vous êtes soucieux de votre peau, de vos odeurs, et que vous êtes courageux, vous pouvez aussi fabriquer votre propre déodorant maison.
Pour près de 100 g de ce déodorant fait maison, vous aurez besoin de :
– 50 g d’huile de noix de coco en liquide,
– 20 g de fécule de maïs,
– 30 g de bicarbonate de soude,
– 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa.

Pour préparer et conserver votre déodorant, prenez un pot en verre stérile. Pour le stériliser, versez dedans de l’eau bouillante. Y compris dans la couvercle.

Mettez dedans l’huile de noix de coco et mettez-y petit à petit la fécule de maïs et le bicarbonate de soude, tout en fouettant. Ajoutez en dernier lieu l’huile essentielle et mélangez le tout. Si vous ne voulez pas dégager l’odeur florale de l’huile essentielle de palmarosa lorsque vous appliquez ce déodorant fait maison, vous pouvez réduire la quantité de cette huile essentielle, ou en choisir une qui vous convient mieux, tout simplement. Laissez la préparation refroidir et placez-la au frigo. Au bout de quelques heures, votre déodorant naturel est prêt à l’emploi. Comme il ne contient pas de produit conservateur, vous ne pourrez pas le garder plus de trois mois, mais c’est déjà pas mal ! Gardez-le toujours au frigo. Prélevez une petite quantité avec une cuillère parfaitement propre et étalez avec vos doigts sous vos aisselles, propres elles-aussi.